Oct 10 2016

T.K.V. Désikachar – Biographie – Zinal 2016 – La posture de relaxation – Yoga Festival de Paris [OCTOBRE 2016]

Pour retrouver toutes les lettres d’information, c’est ici

EnteteNewsletter

L’ACTU DU MOMENT
sur Yogapage.com

Une absence prolongée – T.K.V. Désikachar : sa biographie – Zinal 2016 – La posture de relaxation – Yoga Festival de Paris

UNE ABSENCE PROLONGÉE

Voici enfin la première lettre d’information de l’année scolaire 2016/17.

Une absence justifiée par le démarrage d’une étude de faisabilité du projet Yogapage qui va durer jusqu’à la fin de l’année et qui permettra, in finé, de tenter de nous aider dans notre travail de partage des techniques du yoga : nous vous tiendrons bien entendu informé de la suite.

Une première lettre donc, qui commence par la tristesse d’avoir perdu un enseignant référent, T.K.V. Désikachar, mais qui continue avec la joie de pouvoir poursuivre ce qu’il nous a légué. Nous parlerons également du congrès international de Zinal qui a eu lieu fin août, de la suite de l’aventure de notre petit bonhomme «Pinman» et du Yoga Festival Paris. Bonne lecture.

DÉSIKACHAR NOUS A QUITTÉ

sir_desikachar3_light

T.K.V. Désikachar, fils et disciple de T. Krishnamacharya, nous a quitté le 8 août 2016
Photo de droite prise par Gregor Lengler (c)
Photo de gauche issue de ify.com

BIOGRAPHIE : 1938-2016

Merci à Christine qui nous propose cette bibliographie issue de YogAmicale.

Il était né à Mysore et était le quatrième enfant de Shri Tirumalai Krishnamacharya et de son épouse, Shrimati Namagiriammal, sœur de BKS Iyengar (son oncle donc : un autre maître indien, fondateur du yoga Iyengar et décédé en 2014).

T.K.V. Desikachar a baigné dans la richesse et la profondeur de l’enseignement de son père, tout en ayant une éducation moderne. En conséquence, il passa un diplôme en génie civil et poursuivit sa vie de jeune adulte avec succès comme ingénieur civil.

C’est en 1961 qu’un changement de direction se profila. Désikachar était en visite chez ses parents à Madras (ville dénommée à l’heure actuelle Chennai), lorsqu’un matin, vers 6h00, il fut réveillé par l’irruption d’une femme occidentale qui frappait à la porte en demandant à voir ‘le professeur’. Désikachar fut étonné de voir cette femme jeter ses bras autour de Shri Krishnamacharya quand il apparut, tout en s’écriant: « J’ai dormi! J’ai dormi! ». Krishnamacharya avait réussi à soulager cette femme de son insomnie chronique.

Ce témoignage conduisit Désikachar à apprécier la puissance de guérison du yoga et la maîtrise extraordinaire qu’avait Krishnamacharya de son art et de son application, ce qui le décida à approfondir ce sujet. Très peu de temps après, il renonça à sa carrière d’ingénieur en faveur d’un enseignement avec son père, qu’il poursuivit pendant à peu près 30 ans, jusqu’au décès de ce dernier en 1989.

En 1976, il fonda à Chennaï, avec un autre étudiant de T. Krishnamacharya, A.G. Mohan (cf. Zinal plus bas), un institut, qui porte le nom de son père « le Krishnamacharya Yoga Mandiram » (KYM) avec toute une équipe de professeurs, dont beaucoup étaient des femmes, parmi lesquelles Menaka son épouse. L’action thérapeutique du yoga y est privilégiée et il est reconnu en Inde par le ministère de la santé. Le KYM est désormais le siège d’un important institut de pratique et d’étude du yoga (http://kym.org).

En 1982, T.K.V. Désikachar donne son aval à un groupe d’élèves, enseignants de yoga, qui avait décidé de fonder une fédération française rattachée à son enseignement. Cette fédération s’est initialement appelée : Viniyoga. Ce mot, choisi par T.K.V. Désikachar, désigne le fait d’appliquer le yoga en fonction du contexte et des personnes particulières auxquelles il s’adresse ; il désigne aussi une progression intelligente et graduelle dans la mise en pratique et la transmission de ce vaste corpus qu’est le yoga. Il se réfère à la formule célèbre de Nāthamuni, transmise par son père Krishnamāchārya. : « Ce n’est pas la personne qui doit s’adapter au yoga, mais le yoga qui doit être adapté à la personne. »

En 2006 Désikachar demande l’abandon du nom viniyoga, par crainte, après coup, que le mot viniyoga apposé à yoga ne soit limitatif alors que le yoga, qu’il avait reçu de son père et qu’il transmettait, était la une forme traditionnelle, telle qu’elle figure dans le Yoga Sūtra de Patañjali, un yoga à la fois postural, énergétique et méditatif. Depuis, la fédération s’appelle IFY : Institut Français de Yoga (http://www.ify.fr).

Enseignant régulièrement dans de nombreux pays à travers le monde, TKV Désikachar, reconnu comme une autorité dans le yoga et la récitation védique, a contribué grandement au développement du Yoga en Occident.

Il a écrit de nombreux livres :

  • Religiousness in Yoga: Lectures on Theory and Practice – University Press of America – 1980
  • Méditation – éditions Agamat – 1995
  • The Heart of Yoga : Developing a Personal Practice – revised editions -1995
  • En quête de soi – éditions Agamat – 1999 (co-écrit par Martyn Neal)
  • Au-delà du corps – éditions Cahier de Présence d’esprit – 2001 (co-écrit par Peter Hersnack)
  • The viniyoga of yoga – éditions KYM – 2001 (co-écrit par Kaushtub Désikachar et Frans Moors)
  • Vedic Chant Companion – éditions KYM – 2003 (co-écrit par Kaushtub Désikachar)
  • LE YOGA Un éveil spirituel – éditions Agamat – 2004 (traduction François Lorin)
  • Health, Healing, and Beyond : Yoga and the Living Tradition of T. Krishnamacharya – 2011 (co-écrit par R. H. Cravens)
  • Freud et le yoga – éditions Agamat – 2014 (co-écrit par Hellfried Krusche)
sir_desikachar4_light

T. Krishnamacharya observant T.K.V. Désikachar assister son fils – Chennai
Photographe : inconnu – (c) khyf

ZINAL 2016

Le 43ième congrès international de Yoga (21 au 26 août) s’est intéressé à la notion de « SVASTHA – Yoga & Santé » : 18 enseignants ont employé ce terme dans leur approche de promotion de la santé au moyen du yoga ; ce mot sanskrit « Svastha » désigne ici l’état naturel d’équilibre et de bien-être que le pratiquant est censé atteindre. Nous avons donc été amenés à discuter du rôle de la santé dans le yoga traditionnel et moderne, mais aussi à réfléchir sur notre capacité innée à nous ‘guérir nous-mêmes’, et à faire l’expérience des effets thérapeutiques du yoga. Du samedi soir au vendredi suivant : pratiques matinales à 07H00; conférences journalières à 10H00 et 14H30; pratiques du soir à 17H00 mais aussi activités en extérieur entre 13H30 et 16H30. Soirées toujours bien animées apportant danses, musiques, concerts, le plus souvent sur la thématique de l’Inde.

Les invités d’honneur étaient A.G. Mohan (élève de Krishnamacharya et co-fondateuravec T. K. V. Désikachar du KYM) et sa famille (Indra, son épouse, Nitya, sa fille et Ganesh, son fils) ont abordé leur enseignement, les uns par une série de conférences, les autres par la pratique posturale et le chant.

Une semaine bien remplie, chaleureuse et conviviale : à refaire donc avec ce petit (moyen en fait) bémol que la vie en Suisse n’est pas donnée, d’autant plus que Zinal est une station de ski prisée : mieux vaut donc le savoir avant de prolonger le séjour dans la région et de venir avec son stock de nourriture bio. Bon par contre le chocolat… il est bon!

L’Union Européenne de Yoga nous propose déjà le thème du 43ième festival (20 au 25 août 2017) : « ATHA – Yoga c’est maintenant »

agmohanandson

AG. Mohan discutant avec son fils Ganesh
Photographe : (c) Yogapage

zinal

Zinal c’est aussi ça !
Photographe : (c) Yogapage

DÉCOUVRIR LA POSTURE DE RELAXATION

Śavāsana est son nom sanskrit. Posture de détente et de repos par excellence. Souvent utilisée en début ou en fin de séance. D’apparence facile, sa maîtrise ne l’est pas forcément. Elle prépare le corps et le mental au maintien de la position assise.

Retrouver toute les informations sur Yogapage.com / Catalogue des postures.

savasana1

Adaptation de Śavāsana
consistant à utiliser une chaise

YOGA FESTIVAL PARIS

Le Yoga festival Paris, au Paris Event Center, s’installe désormais dans le paysage des événements importants de l’automne à Paris. Basé sur la pratique et les rencontres autour du yoga, son succès tient à la qualité de sa programmation internationale indépendante. Un concept original de « salon participatif » où chacun se retrouve l’acteur de l’art de vivre yogique. En savoir plus : http://www.yogafestival.fr

yogafestivalparis_light

Information et texte issus
du site de l’Ify

MERCI !

Pour vos nombreux encouragements, votre soutien et vos propositions d’article. Nous continuons notre travail : améliorer Yogapage afin de partager ce bel enseignement qu’est le yoga.

SUIVEZ-NOUS

Restez informé de l’actualité Yogapage : cliquez sur le lien ci-dessous et suivez-nous en mentionnant « J’aime » sur la page qui s’affiche.
http://www.facebook.com/yogapage.officiel

BOn Yoga !
G
uillaume Alexandre

NOUS ÉCRIRE

 

Yogapage est une marque déposée – copyright